AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Grandes familles d'Alérias

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Le Trône
Grand Maître

Messages : 177
Date d'inscription : 30/03/2012

MessageSujet: Grandes familles d'Alérias   Lun 18 Juil - 22:07

Grandes Familles
sang, vices et intrigues coulent dans leurs veines
Depuis des siècles les Terres de l'Alérias sont divisées entre de six Grandes Familles et un Klan. Du Nord au Sud et d'Est en Ouest, ces terres font l'objet de convoitises et créent des tensions entre ces Familles, qu’elles soient Royales, Ducales ou Comtales.

Au Centre de notre Territoire une des plus ancienne des Familles, la Famille Royale légitimées par ses grandes Victoires passées.

Au Nord, la Famille Rosen. Famille descendant de la Famille Royale, dont les rares richesses proviennent des mines. La Famille Royale compte sur son soutient mais qu'en sera t'il maintenant que les liens du Sang semblent rompus entre ces deux familles?

Au Nord-Est, la Famille Karlson. Ancien vassal des Rosen, c'est une famille Comtale bien désireuse de s'agrandir à n'importe quel prix, mariage ou guerre. Comté gouverné par Sven Karlson.

À l'Est, la Famille Von Hammersmark. Principale puissance guerrière du Royaume elle est en première ligne pour le défendre contre les invasions barbares quitte en payer de lourds tributs. Duché guidé par Maximilian Von Hammersmark.

Au Sud-Est, une union entre plusieurs villes crée de toute pièce par un descendant de Linster. Ces Terres sont le théâtre de manigance et de lutte de pouvoir pour la couronne Comtale. Le Comté de Rindayia est entre les mains de Balderich de Linster, même si le peuple souhaiterait y voir Adélaïde de Linster.
Cette dernière peut compter sur l'appui des Hammersmark mais également sur le Klan de Darach qui vit dans la Foret au Sud du Comté et les Seigneurs d’Azevedo (Comté de sa Mère).

Au Sud de Royaume, demeure la famille la plus Anciennes. Il s'agit de la Famille Da Orta qui est également la famille la plus riche et manipulatrice du Royaume. Il s'agit également d'une grande puissance Commerciale. La Duchesse Régnante est Farah da Orta.




Dernière édition par Le Trône le Mar 18 Oct - 10:57, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://agesombre.forum-pro.fr
avatar
Le Trône
Grand Maître

Messages : 177
Date d'inscription : 30/03/2012

MessageSujet: Re: Grandes familles d'Alérias   Lun 18 Juil - 22:08

Famille d'Alérias
Absolutum Dominium


Grandeur et Décadence d'une Famille au Pouvoir

Histoire

Après des siècles à renforcer leur pouvoir sur le Nord, avec ou sans le soutien de l'Empire de Tilée, les Von Rosen eurent des ambitions nouvelles.

Fort de leur alliance nouvelle avec la puissante famille Hammersmark, leur seul rival potentiel, et du soutien, alors indéfectible, des Karlson, les Rosen fédérèrent le Nord contre un empire riche mais obèse et creusant sa propre tombe à force de se complaire dans le luxe et l'oisiveté.

Des années de lutte acharnée ou moult guerriers brillèrent par leurs succès permirent aux Rosen de prendre la capitale de l'Empire. Philippe le Victorieux se proclama Roi, s'emparant du Trône, de I’ Impératrice et ses filles, offrant au harem Da Orta les fils et petits enfants de l'Empereur qui n'avaient pas eu la chance de mourir au combat.  

Hammersmark, Karlson, Linster se virent récompensé respectivement d'un Comté et d'un vicomté mais aussi d'une épouse Tilée : l'impératrice Catherine, alors âgée de quarante-huit ans, avait eu cinq fils et sept filles et les trois plus jeunes étaient d'âge avec les petits-fils héritiers des trois Seigneurs récompensés.

Quant à sa propre famille, le roi Philippe offrit à son frère cadet, pour le consoler de son récent veuvage, la main de la quatrième Princesse Impériale qui n'avait que quinze ans, vingt de moins que son époux.

Le roi d'Alérias épousa la fille aînée, grande blonde opportuniste au caractère d'acier dans un charme de velours, qui fut rebaptisée la Reine Victoire par goût du vieux roi pour l'ironie. Il avait cependant quarante ans de plus que la jeune et fort fertile veuve de vingt-deux ans et il préférait se perdre dans les boucles blondes de la très douce et soumise Catherine lors de discussions sur l'art et la philosophie qui précédaient parfois le viol de l'impératrice déchue devenue esclave sexuelle et favorite du vieux roi.

Après neuf années de stricte construction de l'état et une abondante descendance issue de quatre épouses, Philippe confia le Duché à son dernier fil issu du premier mariage, Adelbert Von Rosen qui renonça publiquement au trône. Philippe mourut peu après, laissant le trône à son fils aîné, Friedrich.

Friedrich changea alors son nom en Alérias et, en concertation avec son seul frère en vie, Adelbert, prit la décision d'éliminer tous leurs demi-frères et leurs fils mais gardant les filles pour négocier des alliances dans le royaume et au-delà par le mariage, ce qui le fit entrer dans l'histoire comme Friedrich le Prudent. Une fois les assassinats menés à exécution, Friedrich prit la décision d'exécuter Catherine et Victoire, allant ainsi à leur rencontre pour la première fois depuis la mort de son père. Mais les deux femmes de cinquante-huit et trente-deux ans accueillirent le Roi de quarante-deux ans et entreprirent de le séduire et l'entraîner dans une orgie Tiléenne: Friedrich épousa Victoire dans la semaine, exécutant sans hésiter son épouse Berthe Von Hammersmark malgré vint sept ans de mariage et exilant ses fils dès que Victoire mis au monde leur second fils. Il fut dès lors évident pour beaucoup que Victoire avait cherché à apprendre l'exercice du pouvoir auprès de son second époux et que dorénavant c'était elle qui dirigeait le Royaume, Friedrich se contentant de guerroyer alors qu'il était le premier souverain monogame de l'histoire d'Alérias.

Hans Von Rosen, ou d'Alerias, fils de Friedrich et Berthe avait trouvé refuge chez son oncle Sebastian Von Hammersmark.  En quête de soutien pour reprendre le Trône il voyagea en Da Orta ou le Dük le fit pénétrer dans le Harem. Là, le prince exilé de vingt ans tomba amoureux d'une jeune femme de seize ans anonyme. Il lui fit la cour et le Dük offrit à Hans de retirer les deux dernières clochettes de la jeune femme s'il consentait à l'épouser mais elle ne révélerait son nom que durant les noces. Autrement il devrait se contenter de retirer l'avant-dernière clochette : fou d'amour, Hans accepta ce qu'il pensait être une mésalliance, un mariage morganatique. Il s'agissait en fait de Sofia Da Orta.

Avec le soutien des Da Orta et des Hammersmark, Hans chercha ensuite à obtenir le soutien des Karlson. Sofia ayant mis au monde un fils et une fille en une seule grossesse, Hans offrit la main de sa fille nouvellement né au prochain fils du nouveau Vicomte Karlson qui avait déjà deux fils et dont la jeune épouse était enceinte pour la troisième fois.

Soutenu par trois des quatre plus puissantes familles du Royaume, Hans ne lança pas d'assauts. Il désirait attendre le décès de son père pour attaquer Victoire et ses demi-frères, mettant lentement ses pions en place dans un évident complot. Victoire désirait voir Hans hors du Royaume mais Friedrich se contentait de le savoir en Da Orta, confiant que le Dük à la faible armée ne risquerait rien.

Quand Friedrich mourut de maladie, après seulement dix années de règne, Victoire voulut faire grimper leur fils ainé sur le trône et exercer la régence… Mais profitant de leur présence dans la capitale pour rendre hommage au défunt, les trois nobles sortirent leurs lames, Da Orta écartant le jeune prince alors que l'un des gardes de Sebastian von Hammersmark tuait la Reine tout en révélant être Hans von Alérias et réclamant le trône qui lui était du. Surpris les gardes hésitèrent puis s'inclinèrent, offrant le trône à Hans qui laissa le soin à son oncle Sebastian de prendre les enfants de Victoire et Friedrich comme pupilles à marier à de simples bourgeois.

Alors que la Garde Royale corrompue par Da Orta était renouvelée au profit d'une garde mixte d'Hammersmark et Karlson, Hans récompensa ses trois soutiens avec des terres tout en laissant Catherine mettre sa fille en terre avant d'exiler la vieille femme dans un couvent.  Hans le Hardi et Sofia la Magnifique, dorénavant trente et vingt-cinq ans, tentèrent alors de consolider le pouvoir royal par un renforcement de celui-ci et la naissance d'une abondante descendance. Cependant bien vite Hans se rendit compte que le pouvoir royal n'était pas aussi absolu que proclamé par son père et son grand père lorsque les Duxs et certains Comtes étaient en désaccord.

Ainsi la Couronne se révéla incapable d'empêcher le conflit entre Karlson et Rosen sur une question de vassalité qui déchira le Nord du royaume pendant six années par la faute de Karl von Rosen l'Intrépide et Reni II Karlson.

A la mort d'Hans c'est son fils ainé, Sebastian le Malchanceux, aussi nommé Sebastian le Noir, qui monta sur le trône : Âgé de quarante ans, il était pourtant sans descendance puisqu’il avait eu deux mariages sans aucun fils parvenu à l'âge adulte, la première épouse étant morte en couche en mettant au monde un fils mort-né, la deuxième épouse ayant réussis à avoir un fils mais celui-ci n'ayant pas survécu plus de quelques semaines alors qu'il était né bien trop tôt.

Soucieux de renforcer sa légitimité et désireux de consolider son trône, il lui fallait une descendance sans pour autant brusquer sa belle-famille, puisque son épouse Sélène était fille de Reni Karlson et d'une sœur de Victoire, Hélène. Sebastian se tourna donc vers l'une des filles de Reni II et Livie Karlson: Johanne,  une magnifique blonde aux yeux bleus a la peau diaphane de quatorze ans qui contrastait fortement avec son époux à la peau brune et aux yeux noisettes.

Contrairement à sa tante Sélène qui avait eu tant de mal à mettre trois filles aux mondes, Johanne mis au monde un fils dans l'année qui suivit le mariage, Philippe, et il eut bien vite des frères et sœurs. Sebastian et son fils Philippe II s'illustrèrent par un souci de renforcement du pouvoir royal qui nécessitait bien souvent de caresser les seigneurs dans le sens du poil, mariant leurs enfants aux diverses familles pour essayer de resserrer les liens. Mais Sebastian fut le dernier roi fidèle à sa Reine bien aimée, Philippe II aimant à prendre maîtresse parmi ses domestiques et certains disaient que les frères de lait des princes étaient, de fait, des demi-frères.

….

Pendant un siècle le pouvoir royal se renforça, le domaine Royal s'agrandissant. Mais ensuite la situation se compliqua alors que Friedrich II prenait le pouvoir mais se complaisait bien trop dans la guerre, la chasse et la luxure pour réellement s'occuper du royaume, laissant le Maire du Palais le faire pour lui. Il fallut alors attendre Philippe IV pour redresser le royaume, le jeune Roi de vingt ans profitant du fait que le Maire du Palais décéda peu après son accession au pouvoir. Malheureusement Philippe IV était un excellent stratège et politicien qui redressa le Royaume mais ses luttes incessantes signifiaient qu'il était souvent fort loin de sa Reine qui ne parvint jamais à mener une grossesse à terme et si Philipe IV n'était pas monogame comme ses plus glorieux ancêtres, il aimait tout de même sa Reine et se refusa à la répudier. Quand la Reine mourut, il la rejoignit bien trop vite dans la tombe pour avoir pu se remarier et concevoir un enfant légitime. Heureusement, des infidélités du Roi naquit une fille, Odélia, dont la mère, Claudia, était la veuve de Karl von Rosen, meilleur ami de Philippe IV malgré les conflits occasionnels, mais jamais militaires, entre la Couronne et la famille Rosen. Le Dux Rosen avait accepté de voir le roi consoler la veuve de son frère et il soutenu Philippe IV quand il légitima Odélia afin de disposer d'une héritière lorsqu'elle fêta son dixième anniversaire.

Dorénavant Odélia est seule sur le trône et doit consolider son pouvoir avant même de songer à se marier, ne pouvant compter que sur son armée et les Rosen pour garder le trône. Mais la première Reine du Royaume sans prince consort pourrait être la fin de la lignée Alérias…



Terres
Les Terres Royales sont localisées au centre et à l'Ouest du Royaume ; occupant les terres Aranéennes et Atlantianes.
Sa Capitale Talion est au centre du Royaume, siège de la politique du royaume Alaréen. La terre Aranéenne est jalonnée d'un relief assez accidenté qui fait de la capitale un véritable nid d'aigle et explique que personne ne se soit encore prit à la ville directement depuis la grande invasion des Alaréens.

Malgré tout, comparé à la province Nothembrale, cette terre est relativement riche. En effet, elle peut compter sur un bon nombre de larges vallées alimentées par les fleuves qui trouvent leurs sources dans les montagnes et un bon nombre de mines aurifères. Son peuple est assez rude et le territoire, relativement sauvage si l'on sort des vallées ou qu'on s'éloigne un peu trop des routes. Toutefois, le prestige de Philipe l'Auguste et ses talents de commandants ainsi que l’appui sans faille de l'armée royale envers la nouvelle Reine permet de maintenir les seigneurs de cette ancienne province de Tilée au respect. Du moins pour l'instant.

Les Terres Atlantianes offre une toute autre perspective : De toutes les provinces du royaume, se sont celles-ci, qui, sans aucun doute, sont les plus enclines à la révolte et à l'individualisme. Criblées de fleuves et de cours d'eau en tout genre, d'un relief accidenté et de large étendue de sables qui s’est agrandi au fil des siècles. Au-delà de la côte se trouve de nombreux archipels, s'ouvrant sur un large océan encore inexploré et dont on ne connait pas réellement la limite, bien que certains récits prétendent que quelques navigateurs soient parvenus à le traverser intégralement.


Personnages vivant sur leurs terres
  • Odélia d'Aléria dite la Bâtarde (Reine, née en 370) - PJ


Dernière édition par Le Trône le Ven 22 Juil - 9:20, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://agesombre.forum-pro.fr
avatar
Le Trône
Grand Maître

Messages : 177
Date d'inscription : 30/03/2012

MessageSujet: Re: Grandes familles d'Alérias   Lun 18 Juil - 22:08

Famille Rosen
Ab Origine Fidelis


Famille Ducale sur le déclin, à la recherche d'une nouvelle force vitale.

Histoire
Le Duché Rosen est le deuxième à voir le jour. Il s'agit d'une extension du Domaine Rosen historiques. Le Chef de famille s'étant proclamé Roi d'Alérias, il avait bien d'autre priorité que la bonne gestion de ses Terres d'origine. Ne souhaitant toutefois pas perdre la main dessus au profit d'une autre famille, il nomme son fils Cadet Premier Dux des Terres Rosen.
Voulant faire honneur à son père, Adelbert I fait régner l'ordre d'une main de fer sur son domaine. C'est ainsi qu'il parvient à faire valoir son autorité sur la grande majorité des familles vassales. Certaines familles se montrent toutefois réticentes à reconnaître une telle autorité. Mais après plusieurs siècles de guerre le jeune Dux n'a aucune envie de faire à nouveau couler le sang. Il faut dire qu'à cette époque l'armée Duxale était en formation et l'armée Royale était petit à petit attribuée à d'autre tâche. Il leur laissa dont une certaine liberté tant qu'ils restaient fidèles au Roi.

Si l'on met de côté les soucis causés par la famille Karlson, le règne du premier Dux fut donc relativement calme. Ce qui s'explique par la volonté des nobles familles de vouloir se reconstruire.

Mais la mémoire de l'homme est de bien courte durée. Il demeure avide de pouvoir et c'est ce qui amène les premières révoltes au sein du Duché. C'est alors pour le Dux un prétexte tout trouvé de mettre fin à l'abus d'indépendance de certaines familles. C'est ainsi qu'il partit en guerre contre la Famille la plus rétive : les Karlson. C'est la fameuse Bataille de Naceri et la plus grosse défaite pour le Dux Karl L’intrépide.

Suite à la guerre contre leurs propres vassaux, les Duxs Von Rosen essayèrent de renforcer leur autorité par les mariages et la corruption. Le petit fils de Karl l'intrépide fut marié à Tilda Karlson, la petite fille de Livie et Reni II Karlson afin de mettre fin aux conflits entre les deux familles.

Malheureusement Tilda Karlson n'avait pas été élevée dans le respect des Von Rosen et, de plus, son époux Peter était petit, obèse, souffreteux et louchait: exact opposé de la perle Karlson qui avait hérité de la Beauté de sa grand-mère.

Les commères du Royaume ont fait des gorges chaudes sur les frasques de Tilda dont chaque enfant aurait eu un père différent, chaque galant homme, général, chevalier ou écuyer, s'il fut mignon, pu goûter au fruit défendu sans que Peter ne dise rien, fou d'amour qu'il était pour sa Belle épouse jusqu'au jour où il fut forcé d'ouvrir les yeux en découvrant que le dernier né avait une peau d'ébène comme le dernier esclave acheté par Tilda auprès d'un marchand de Da Orta. L'épouse infidèle, l'enfant et l'esclave furent alors exécutés, ce qui déclencha une nouvelle guerre avec les Karlson, qui vit les Karlson destituer Peter au profit du fils aîné de Tilda et trois siècles d'inimitié jusqu'au jour où Sofia Von Rosen fut mariée à Mikhaïl Karlson.

Ce mariage pacifia le Nord du Royaume mais le Duché restait le plus faible des trois et se faisait malmener par les Rois. De longues discussions débutèrent alors pour aboutir au mariage d'Erika von Rosen et Hans von Hammersmark. Cependant les Rosen tirèrent les Hammersmark vers le bas au lieu de s'élever en les entrainant dans leur conflit avec la Couronne.



Terres
Ces terres sont le berceau originel des Alaréens. En effet, c'est de là que ce peuple a migré vers le sud pour attaquer les provinces que l'Empire de Tilée avaient laissé sans défenses. Des plaines jalonnées de collines constituent la majeure partie du décor de c'est une terre froide et inhospitalière. De hautes montagnes tranchent parfois la paysage comme si un dieu sans nom avait tailladé la terre de grands coups d'épée. C'est aussi là que les traditions Alaréennes sont restées les plus vivaces.

Les ressources principales sont les produits des mines.



Lois propres
  • Tout homme 16 ans révolu devra se présenter pour au service de l'Armée du Dux. Tout homme jugé non apte au service sera renvoyé à sa vie civile. Le non-respect de loi verra l'homme envoyé aux galères.

  • Dès ses premiers saignement une noble demoiselle devra porter une ceinture de chasteté. La clé de celle-ci sera conservée par son Père qui la remettra à l'époux le cas échéant. Le non-respect de cette règle entraîne la perte de la dot de cette jeune demoiselle.


Personnages vivant sur leurs terres
  • Nom du membre (rang, métier ou lien avec la famille en un mot ou dux ex: fille de X, général des armées, chef de famille, fils héritier)


Dernière édition par Le Trône le Ven 22 Juil - 9:17, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://agesombre.forum-pro.fr
avatar
Le Trône
Grand Maître

Messages : 177
Date d'inscription : 30/03/2012

MessageSujet: Re: Grandes familles d'Alérias   Lun 18 Juil - 22:08

Famille Karlson
Væ Victis


Famille Vassale des Rosen, Le Comte Karlson jalouse certaine possession des vassaux du Dux Hammersmark. Il s'allie à Balderich de Linster

Histoire
Famille vivant entre les terres Hammersmark et Rosen historiques, la famille Karlson prit rapidement le contrôle de la défense de son village, poussant à la construction d'un refuge en altitude. Village disputé par les deux familles rivales, changeant de main au grès des batailles, les Karlson ne purent gagner leur indépendance qu'après l'invasion Tiléenne qui monopolisa les forces Nordiques et offrit aux Karlson de raffermir leur emprise sur plusieurs villages avec le soutien impériale. Se renforçant par les mariages, les Karlson étendirent par la suite leur territoire parmi les vassaux des Rosen, choisissant de le devenir afin d'être protégés tout en se renforçant, profitant pleinement de la Chute de l'Empire mais refusant de scinder leur territoire comme le firent les Hammersmark.
Ne reconnaissant pas la légitimité du Duc Von Rosen et se considérant vassal de la couronne, les Karlson s'allièrent alors à la branche cadette des Hammersmark, le Vicomte épousant la fille aînée du comte Hammersmark.  Ensemble ils remportèrent la victoire contre le duc Karl l'Intrépide mais la guerre décima la branche cadette des Hammersmark, la belle Livie Von Hammersmark offrant ainsi les terres de son père à son époux Karlson devenu Comte.

Les ans passèrent et les Karlson se succédèrent, plus ou moins puissants mais toujours défiant vis à vis de leur suzerain. Mikhaïl Karlson qui avait eu une belle et jeune épouse du sud dotée d'un château en secondes noces veilla à bien marier leur fils avec une épouse nordique.

Malheureusement celle-ci ne survécut pas longtemps et une fois son père mort lui aussi, Sven Karlson élimina tout frère rival et contrôla strictement la vie de sa mère et ses sœurs alors qu'il prenait de nouveau épouse, pour de bien brèves noces. Sans autre héritier que ses neveux, Sven doit cependant trouver de nouveau épouse afin de concevoir des fils.  

Terres
Un pic abrupt sur lequel siège une redoutable forteresse : voilà le Pic Karlson à l'accès difficile. A ses pieds s'étend la petite ville de Karlstad blottie en fond de vallée. Nourrie par ses alpages et champs de vallée, la puissance économique de Karlson vient de ses riches mines de fer et ses forêts de sapins à flanc de montagne qui fournissent de quoi alimenter ses artisans et armuriers.


Lois propres



Personnages vivant sur leurs terres
  • Sven Karlson (Comte de Karlson, né en 361) PJ
  • Adalbert Baudry (Général des Armées Karlson, né en 347) PNJ
  • Tania Herzigova (Intendante du Château Karlson et amante du Comte Sven Karlson, née en 360) PNJ
  • Erika Karlson (Fille aînée du Comte, née en 379)  PNJ
  • Astrid Karlson (Deuxième fille du Comte Karlson, née en 383)  PNJ
  • Charlène Karlson (Mère du Comte Karlson, née en 347) PNJ
  • Lagherta Baudry (Sœur du Comte et 3° épouse d'Adalbert Baudry, née en 366) PNJ
  • Nicole Karlson (Sœur du Comte, née en 370)  PNJ
  • Ottilia Karlson (Sœur du Comte, née en 372)PNJ
  • Raghnild Karlson (Soeur du Comte, née en 377) PNJ
  • Thilda Karlson (Soeur du Comte, née en 379) PNJ
  • Vilma Karlson (Soeur du Comte, née en 381) PNJ
  • Alexandre Herzigova (bâtard du Comte, né en 375)
  • Baptiste Herzigova (bâtard du Comte, né en 377) PNJ
  • Charles Hezrigova (bâtard du Comte, né en 379)
  • Ermelinde Herzigova (bâtard du Comte, né en 381) PNJ


Dernière édition par Le Trône le Jeu 21 Juil - 6:10, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://agesombre.forum-pro.fr
avatar
Le Trône
Grand Maître

Messages : 177
Date d'inscription : 30/03/2012

MessageSujet: Re: Grandes familles d'Alérias   Lun 18 Juil - 22:08

Famille Hammersmark
Fluctuat Nec Mergitur


Puissante famille Ducale, elle a subi des drames dans les précédentes années mais se redresse et renforce son armée réputée la plus efficace du Royaume. Se rapproche du Duché Da Orta.

Histoire

Pendant des siècles, la famille Nordique des Hammersmark se contenta de croitre, amassant le pouvoir sur un village puis plusieurs, jusqu'à représenter un rival pour la famille Rosen et s'attirer ses foudres sous le regard bienveillant de l'Empire Tiléen. Cependant, quelques siècles plus tard, les mêmes Rosen eurent besoin des Hammersmark pour combattre ce même Empire. Féroces guerriers blonds aux yeux bleus, les Hammersmark et leurs alliés formèrent l'avant garde de l'invasion Alérianne , gagnant de fertiles terres dans l'Est et négociant l'alliance avec les Da Orta au nom des Nordiques.

C'est ainsi que la famille obtint le titre de Comte quand le Roi Philipe prit le pouvoir, en récompense de leur bravoure et leurs services. Au fil des ans, les Hammersmark étendirent leurs pouvoirs et se rendirent indispensables pour la Couronne, rivalisant avec les Duchés Rosen et Da Orta, jusqu'à obtenir le titre de Duc.

Jugeant les Hammersmark trop puissants pour s'en faire des ennemis, le Roi décida de marier sa fille Aliénor au futur Dux d'Hammersmark, Frederich, unissant ainsi leurs familles. Cependant Philipe IV dans sa volonté de renforcer le Domaine Royale n'hésita pas à entrer en conflit avec ses cousins Hammersmark, une franche animosité séparant le Roi et Hans von Hammersmark.  Conscient de l'animosité entre les cousins et désireux de limiter le pouvoir Royal, aucun seigneur ne désirant d'un nouvel Empire Tiléen, Frederich eu la sagesse de marier Hans à Erika von Rosen, pensant ainsi éroder le soutien de la couronne face aux Ducs.  

Cependant le jeu politique et les guerres détournèrent l'attention d'Hans de ses frontières et les Amazones firent un massacre, saccageant le Duché et réduisant la famille Hammersmark au dernier fils, Maximilian, qui depuis cherche à renforcer le Duché pour en faire la principale puissance militaire du Royaume, s'appuyant en partie sur l'alliance nouée par son père avec les Da Orta.

Terres

Bordé par les montagnes au nord et au sud, celles du nord étant plus hautes alors que celles du sud sont plus escarpées, Hammersmark offre de vastes plaines ou faire paitre le bétail et de vastes forêts qui, une fois déboisées, offrent une terre fort fertile aux agriculteurs. Riche terre agricole depuis l'Empire Tiléen et probablement bien auparavant, Hammersmark est aussi gardienne des frontières de l'Est du Royaume : cela signifie que tout comme Da Orta, le Duché est une puissance financière puisque passage obligé pour tout marchand venant de l'extérieur du Royaume. De nombreux châteaux se sont érigés et chaque vassal dispose d'une puissante ville marchande autour de laquelle gravite champs et pâturages, excepté dans les montagnes ou des mines fournissent un fer de grande qualité utilisé par le Duché pour ses armes et armures d'acier. Cependant de toutes les villes c'est Hammerstadt la plus grande, puisque les commerçants essayent toujours de servir les Ducs en premier, la ville ayant d'ailleurs le deuxième plus riche marché aux esclaves du royaume après Hamaqa.

Il est à noter que l'Est et jusqu’à Hammersmark a vu nombre de villages ainsi que plusieurs châteaux et mêmes quelques villes incendiées par les Amazones en l'An 382. La reconstruction des forteresses est bien entamée mais ces régions sont dorénavant bien plus pauvres, les garnisons absorbant la production des rares paysans ayant osé retourner sur leurs terres


Lois propres
  • Un(e) prostitué(e) devra au minimum percevoir 1 lune pour chaque client l'ayant honorée de leur présence.
  • Un mercenaire ne devra prendre les armes que pour un revenu d'au minimum 5 lunes par jour travaillé.
  • Une courtisane percevra pour ses charmes et sa compagnie une somme de 5 lunes par jour, majorée d'1 lune par enfant venant à naître.


Personnages vivant sur leurs terres
  • Maximilian Von Hammersmark (Dux Hammersmark, né en 365) PJ
  • Erika von Hammersmark (Duchesse Douairière, mère de Maximilian von Hammersmark et Judith von Bismarck, née en 339) PNJ
  • Hannah Lorca (Amante Ducale, Espionne de Balderich de Linster, née en 366 )PNJ
  • Fahmiya von Hammersmark(Veuve du frère aîné de Maximilian von Hammersmark, Comtesse d'Ätelsten Schloss, née en 358)  PJ
  • Judith von Bismarck (Sœur de Maximilian von Hammersmark et Comtesse Veuve de Bismarck, née en 363)PNJ
  • George von Bismarck (Beau-frère et rival de Judith von Bismarck, né en 363) PNJ
  • Nathan von Hammersmark (Héritier du Duché et Fils de Maximilian von Hammersmark, né en 386) PNJ
  • Bevin Paulaner (Mère du Vicomte Paulaner, née en 329) PNJ
  • Philiper Paulaner (Vicomte de Paulaner, né en 346) PNJ
  • Zenevieva Paulaner (Vicomtesse de Paulaner, née en 356) PNJ
  • Simon Balsan (Général des Armées Hammersmark, né en 360) PNJ
  • Edwige Balsan (épouse de Simon Balsan, née en 360) PNJ
  • Bianca von Undomiel (Nourrice de Nathan von Hammersmark, cousine de la seconde épouse du Dux, née en 368)  PNJ
  • Adrienne Moreau (Intendante du Château et demie soeur de Maximilian von Hammersmark, née en 351) PNJ
  • Diane Moreau (bâtarde du Dux, née en 377) PNJ
  • Yasmina (Orpheline et protegée de Adélaïde) PNJ


Dernière édition par Le Trône le Mer 20 Juil - 21:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://agesombre.forum-pro.fr
avatar
Le Trône
Grand Maître

Messages : 177
Date d'inscription : 30/03/2012

MessageSujet: Re: Grandes familles d'Alérias   Lun 18 Juil - 22:08

Famille de Linster
Virtus Unita Fortior


Fondateur et dirigeant du Comté de Rindayia, la Famille De Linster est en pleine division. Historiquement lié à la Famille Hammersmark, la famille de Linster reste neutre et n'est vassal que de la couronne.

Histoire
L'histoire de Rindayia commence il y a environ 200 ans :

Fredereck Von Linster est le cinquième fils de Edward Von Linster et Lorelei Von Hammersmark.

Fredereck de Linster avait quitté les terres de sa famille - située à la frontière Nord-Est des terres Hammersmark -  avec sa femme son fils et quelques hommes. Ils étaient partis avec des idées fantaisistes en tête diraient certains. Mais avec son fils ainé il avait voulu commencer une nouvelle histoire pour sa famille. Le chef de famille avait voulu quitter son sombre pays laissant derrière lui ses frères et parents pour des horizons plus colorées.

Avec son cousin et quelques hommes des alentours de Linster, Fredereck descendît vers le sud.
Quelques mois après leur départ le groupe se posa à Céribas, une organisation de maison pas loin d’une oasis. Fredereck trouva en ce lieu une terre de renouveau, une renaissance pour Fredereck et les hommes et femmes qui l’avaient suivi. Ensemble ils transformèrent Céribas pour en faire une ville agricole plus confortable développant également le commerce avec le Comté de Bismarck, les Terres de Saol (Aonad et Uisce) et la villes voisine de Yamm. Alors que quelques hommes restèrent à Céribas, d'autres prirent la route pour trouver un lieu ou construire une demeure pour Fredereck. C'est ainsi qu'il y a cent cinquante ans environ naissait Fawiya. Au fil des années une ville avait grandi au pied de la colline et la ville se développait. Dans le même temps la famille de Linster s'agrandi et Fredereck parti à la découverte des terres voisines pour agrandir son territoire. Les conquêtes ne furent pas toujours pacifiques, mais toujours ils furent respectueux de leur adversaire.  

....

Les Comtes se succèdent agrandissant leur territoire par diverse alliance et traité de mariage. Le Deuxième Comte investi en 243, se nommait Charles. Il rallie à Rindayia la ville de Yamm et s'allie au Klan de Darach.

….

Au printemps de l'an 363 un mariage célébré entre Alexander le fils aîné du Comté de Rindayia et la Comtesse Isabela d'Azevedo permet de fusionner les deux Comtés. Si les deux comtés sont gérés indépendamment l'un de l'autre, il est prévu dans l'avenir de faire un unique Comté qui sera sous la direction de l'héritier.

Le Comte de Rindayia n'aura avec son épouse qu'une seule fille. Il écarte Isabela de Fawiya, et prend à son compte la direction d'Azevedo en son absence. Après plusieurs années de réflexion, il décide de finalement changer les lois de son Comté et de les harmoniser avec Azevedo. Ainsi en absence de tout héritier mâle, c'est la fille aînée qui hérite de la Couronne Comtale. Cette décision est loin de faire l'unanimité notamment à l'Est du Comté ou les seigneurs et les habitants sont très attachés à leur us et coutumes et sont donc peu enclin à accepter l’autorité d’une femme. Mais Alexander de Linster soutenu par Othon Siddayq son fidèle bras droit, le Klan de Darach et les seigneurs d'Azevedo reste fidèle à son idée jusqu'à sa mort. Afin d'assurer l'avenir de sa lignée il entreprend des discussions avec les vassaux Hammersmark et le Dux de Rosen afin de trouver un futur époux à sa fille. Ces discussions se trouvent très compliqué peu nombreuses sont les familles qui acceptent de laisser partir un homme. Il était proche de trouver un accord avec la famille Von Rosen, malheureusement cet accord ne fut jamais finalisé car l'état de santé du Comté se dégrada rapidement. Bien décidé toutefois à faire de sa fille son héritière il la convoque un soir avec Othon. Il remet à Adélaïde la dague familiale aux armoiries de la Famille Comtale de Fawiya. C'est la dernière fois que Adélaïde verra son père. Le lendemain sur ordre de son oncle elle est envoyé dans un couvent.

Balderich de Linster, prend alors la tête du de la province en justifiant que la fille du Comte n'était pas encore en âge de comprendre et de prendre les bonnes décisions pour son peuple. Isabela de Linster veuve du Comté étant enfermée également dans un couvent, le nouveau Comté prend toute l'attitude pour agir sur les terres d'Azevedo et de Rindayia. Quelques révoltes grondent mais il parvient sans mal à les maîtriser.

Prenant sa place dans la capitale, il laissa les terres d'Aonad à l'Est du Comté à sa sœur jumelle - Brunehilde de Linster. Celle-ci se débrouille plutôt bien pour gérer les terres tout en se faisant accepter par la population locale et les seigneurs voisins.

Contrairement à son frère aîné et à ses prédécesseurs, Balderich n'est pas un homme proche de son peuple. Il préfère régler les problèmes en envoyant son Armée, éteignant ainsi la révolte dans l'œuf. C'est d'ailleurs en Azevedo qu’elles furent le plus forte, le peuple s'estimant abandonné il réclame le retour de leur Comtesse - La Dame Isabela d'Azevedo. Dans un souci de calmer les foules ou d'affirmer son pouvoir un an jour pour jour après la mort d'Alexander il épouse Isabela d'Azevedo. Isabela fait quelques apparitions publiques mais elle reste isolée de tous les siens.

Adélaïde bien que mise à l'écart essaie tout de même de se tenir au courant de ce qui se passe sur ses terres. Pendant que Brunehilde de Linster essaie de canaliser et raisonner son frère, La Comtesse légitime fait savoir que tout va bien et qu'elle sera bientôt de retour. Aider par Othon, le Klan de Darach et les Cerfs d'Argent (Armée Régulière) la nouvelle se propage très vite jusqu'à Céribas et Yamm puis à la frontière des Da Orta. Entendre parler d'un éventuel retour annoncé de sa nièce déplait fortement à Baldérich qui se promet de faire le nécessaire pour l'empêcher de lui voler son fauteuil de Comte.

Quelques jours après la mort du Roi Philippe IV et alors que les voix du peuple s’élevaient pour que la Comtesse récupère sa place, une attaque est menée sur le couvent qui abritait Adélaïde, cette dernière étant absente s'en sort donc indemne. Au lendemain de l'attaque Balderich se rend sur place et constatant le massacre, il voit une occasion toute trouvée d'annoncer la Mort de la fille unique du Dernier Comte de Rindayia. Ainsi en absence d'autre héritier, le pouvoir lui est acquis. D'une main de fer il règne sur les terre de Rindayia et d'Azevedo en demandant à son fils ainé Adelbert de Linster de venir gérer les rébellions.




Terres
La province de Rindayia n'est pas très grande, elle se situe au nord-est des terres Ikeltris et au sud de l'Ostréliandes. Un pays frontalier des terres du Seigneurs Hammersmark. Elle est à l'image de l'Ikeltris, une terre bariolée de couleur ou les cultures sont très variées.  

Sa capital Fawiya est au centre de la province, on y trouve sur les hauteur le domaine du comte. Pour y entrer on passe au Sud par une porte par une grande porte en pierre blanche, avec sur les façades des étendard orange sur lesquelles sont présent les initiales BL accompagné de deux Serpents. Derrière cette porte une allée menant au château intérieur, présentant de somptueux jardin. Avant d'arriver au château une cours de gravier blanc, où est présent sur la droite les quartiers de la garde attachée au château. Au nord de la propriété on trouve les écuries.

En bas de la colline s'étend la ville entourée d'une grande muraille faite des mêmes pierres. Au centre de cette ville un grand marché très actif ou tout se vend s’achète, Au sud une scène en pleine air présentant une fois ou deux par semaine des spectacles de musique et de danse. Le reste du village se découpe en différent quartier d'habitation.

Au Nord et à l'ouest on distingue des champs à perte de vue.

Au Sud une foret assez dense, où ne s’aventure que de rare chasseurs courageux. Où réside le Klan de Darach.

A l'Est un grand verger fleuri à toute saison.

La province dans l'ensemble se découpe en une grande ville, la capitale, trois villes de taille moyennes (Céribas au Nord-Ouest, Aonad au Nord-Est et Yamm au Sud-Ouest) vivant surtout grâce au commerce et à l'agriculture sauf Yamm situé sur les rive d'un fleuve qui vit du commerce et de la pêche. Et quelques autres petits villages, en majorité de paysans trois d'entre eux sont des villages de mineur.
La ville d’Aonad est celle qui a le plus récemment rejoint le Comté elle est en cours de transformation pour devenir la ville Militaire.
Céribas est renommé pour son élevage d'esclave qui est maintenue dans le château.


Lois propres
  • Le Comte de Rindayia est le seul autorisé à élever et vendre des esclaves sur le Comté de Rindayia. Tout élevage clandestin sera confisqué et son propriétaire condamné à verser une amende de 1 Auguste par tête. (Loi de Balderich)
  • Le Klan de Darach doit chaque année fournir 12 de ses hommes âgés de 15 ans pour rejoindre l'armée Comtale et 6 filles. (il s'agit d'un des articles du traité d'alliance entre le Klan et la Comte de Rindayia. A sa prise de pouvoir Balderich revoit les effectifs à la hausse, profitant de ce traité pour alimenter son Armée et faire un peu de profit avec les filles du Klan qui sont souvent vendu comme esclave. )
  • Loi n°3


Personnages vivant sur leurs terres
  • Balderich de Linster  (Comté de Rindayia, Oncle d'Adelaide de Linster) - PNJ
  • Isabela d'Azevedo (Comtesse de Rindayia et d'Azevedo, Veuve d'Alexander de Linster (Mère d'Adélaïde), épouse de Balderich) - PJ
  • Brunehilde de Linster (Dame d'Aonad, Conseillère du Comté.) - PJ
  • Adélaïde de Linster (Comtesse légitime, Captive de son oncle elle se trouve à Aonad) - PJ
  • Ofelia de Linster (Fille cachée d'Isabela et élevée par Brunehilde.), Situation en cours d'évolution -Jouable
  • Adelbert de Linster ( Fils aîné du Comte, chef des armées) - PNJ
  • Carys (servante, protectrice d'Ofelia) - En cours d'évolution - Jouable
  • Yuna (Esclave, Favorite de Balderich de Linster) - Jouable
  • Aedan (Intendant du château de Fawiya, amant de Brunehilde) - Camps de réfugier
  • Pia(Esclave, Nièce de Aedan) - Jouable
  • Aisleen (Lieutenant de l'armée du Lys, vie au Campement des refugiés, Soeur de lait d'Adélaïde) - Jouable


Dernière édition par Le Trône le Jeu 10 Nov - 16:55, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://agesombre.forum-pro.fr
avatar
Le Trône
Grand Maître

Messages : 177
Date d'inscription : 30/03/2012

MessageSujet: Re: Grandes familles d'Alérias   Lun 18 Juil - 22:25

Le Klan de Darach
An heol gwenn Da hlao a denn


Klan très discret dont les membres sont éparpillés aux quatre coins du Royaume. Ils ont des manières de vie très simple et proche de la nature. Mais ils restent très attachés à leurs racines.

Histoire
Le Klan de Darach trouve ses origines chez les elfes qui vivaient dans les forêts des anciennes terres, ils se retrouvaient tous les ans autour du Grand Chêne sacré de la mystérieuse Forêt d'Eliandre (située au Sud Est des terres d'Ikeltris, elle fait la liaison entre Rindayia et le duché Da Orta). Il n'y pas de trace écrite du passé du Klan, il s'agit toujours d'une transmission orale du Conseil qui est le gardien de la mémoire des ancêtres.

Depuis la grande purge des Elfes et de leurs descendants il s’agit d'un regroupement de famille qui a trouvé refuge dans la forêt du Chênes. Pendant de longues années ils ont éloignés les humains en faisant courir d'étranges et sombres rumeurs. Certaines légendes annoncent même la forêt hantée.

Depuis toujours le Klan est organisé autour du Taoiseach ou chef de Klan, cette place est occupée par l'ainé des cinq familles les plus ancienne de la forêt. Ce Chef est toujours entouré de quatre Conseillers représentant tous une des anciennes familles. Le fils du Taoiseach prend donc à la mort de celui-ci une place au conseil, alors que l'ainé du Conseil est nommé Taoiseach. La femme du Chef de Klan à quant à elle une mission de guide envers les jeunes filles du Klan.

La fondation de Rindayia à leur frontière a amené, le Grand Conseil à faire des choix d'ouverture. Ainsi si les hommes doivent rester dans la forêt pour assurer leur lignée, la jeune fille quant à elle sont amenées à quitter le Klan le jour de leur quatorzième anniversaire pour renforcer leur connaissance. Le grand Conseil a dans l'idée qu'une jeune fille passera plus inaperçu qu'un homme, et sera donc plus à même de rapporter des informations en passant inaperçu. Après un an de périple les filles de Darach se retrouvent face à un choix, soit elles intègrent la tribu soit elles peuvent s'installer en sur les terres étrangères.

Ainsi grâce au jeune filles installée partout dans le royaume, le Klan se forme un réseau d'information de grande taille. Ce réseau est mis à disposition des Comtes de Rindayia suite au Mariage entre le Charles de Linster (Deuxième Comte) et Morgane Adhmad fille du Taoiseach. Le Comte de Rindayia est alors considéré comme protecteur de du Klan, tout comme le Klan veille de loin sur le Comte et sa descendance.

Aujourd'hui Osmund Adhmad, l'actuel Taoiseach reveille ses sources au travers de Rindayia pour favoriser le retour de Adélaïde de Linster

Terres

Située en Ikeltris au Sud des Terres de Rindayia et à l'Est du Duché Da Orta
C'est aussi une terre de mystère qui, en son sein, abrite la forêt d'Eliandre, terre natale et antique royaume des elfes avant qu'elle ne soit ravagée par les armées de Tilée. Malgré leur mépris pour les superstitions des temps anciens et leur passion pour les sciences modernes, bien rares sont ceux qui oseraient s'aventurer en Eliandre. Et d'ailleurs, aucun seigneur ne réclame cette forêt comme la sienne.

Membres du Klan
  • Osmund Adhmad  (Taoiseach)
  • Louisa Adhmad  (Épouse du Taoiseach et mère de Darach) - Actuellement prisonnière de Balderich et se trouve à Fawiya
  • Ewald Adhmad (Fils du Taoiseach) - Jouable
  • Othon Siddayq (Protecteur d'Adélaïde de Linster - Général des armées du Lys) - Jouable
  • Wivine Vona (médecin, elle vit hors de la foret)Jouable
  • Maureen (espionne) - Elle est devenue favorite de BalderichJouable



Dernière édition par Le Trône le Jeu 21 Juil - 6:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://agesombre.forum-pro.fr
avatar
Le Trône
Grand Maître

Messages : 177
Date d'inscription : 30/03/2012

MessageSujet: Re: Grandes familles d'Alérias   Lun 18 Juil - 22:26

Famille Da Orta
"Qui veut du miel doit avoir le courage d'affronter les abeilles"



Famille la plus riche des Terres Alérias, elles est la seule dirigée par des femmes qui ont des yeux au quatre coins du Royaumes. La famille Da Orta à prospéré grace à la renommée de son Harem  

Histoire

La famille Da Orta est très certainement la plus ancienne famille du Royaume. Les ancêtres de la famille ducale faisaient partie des colons arrivés il y a plus de 3000 ans au Sud des Terres de l'actuel Royaume d'Alérias. Peu désireux de partir pour de nouvelles expéditions au Nord, les ancêtres des Da Orta prennent le temps de se forger une réputation et une identité sur la Côte Sud.

Les années se succèdent tout comme les épreuves. Finement les Ortasiens utilisent les victoires pour construire leur renommé et leur légitimité. Ainsi ils font de celle qui vainquit les Dragons, Aube Nataris, la mère des Da Orta.

Après de nombreux périples dans les terres du Sud, ils s'imposent à la tête d'une principauté qu'ils gèrent sans pression. Sans se préoccuper réellement de ce qui se passe alentours, les Princes Da Orta qui se suivent choisissent de se limiter à une légère présence armée au Nord et à l'Est de leurs terres, plus concentrées sur la mer. Les années passent les Princes se succèdent et accordent une attention particulière au développement de la religion autour de la Mère -Aube Nataris- ainsi qu'à leur relation avec les grandes familles elfiques.

C'est dans ce contexte que près de neuf cent ans après la Grande Guerre, le Prince Ortasien se laisse surprendre par la déclaration de guerre du Roi Tiléen. Mais le peuple de la principauté à sa fierté et essaie de résister avec l'aide du peuple de la forêt d'Eliandre (ancêtre du Klan de Darach)... Effort vain, sans surprise, cette guerre se conclue par une lourde défaite de la famille princière. Les conséquences sont terribles, dans une mise en scène sordide le Roi fait mettre à mort le Prince et ses fils alors qu'il ordonne le placement en Harem des filles du couple princier. La veuve perd sa principauté et se voit confisquer son titre pour être nommée Baronne de Hamaqa, son territoire est alors fort réduit et elle est contrainte de se marier de nouveau pour assurer l'avenir des Da Orta.

Le nouvel Empereur les croyait vaincu mais les Da Orta connaissaient leurs terres et savaient faire preuve d'ingéniosité. La baronne parvint à faire sortir deux de ses filles du Harem pour marier avec des voisins (Moléra et Azevedo) assurant la pérennité du sang des Nataris .
L’avenir de la famille Da Orta se retrouve entre les mains de trois femmes qui par la ruse et la discrétion parviennent à laisser croire aux Empereurs Tiléens que la posture de Hamaqa n’est pas des meilleurs et qu'il n'a rien à craindre d'elle. Alors que par son harem la baronne forme de parfaite amantes et espionnes qu'elle compte bien éparpiller dans tout l'Empire.
Les années passent et Nàhiya Da Orta à la fin de son règne la Baronne décide de faire de la fille aînée de son second Mariage l'héritière de sa couronne. Il faudra de nombreuse année avant qu'un homme soit nommé Baron de Hamaqa.
De nombreuses années d'observation et d'opportunité saisie amènent les barons et ses alliés à travailler avec les forces Aranéennes venue envahir les terres d'un empereur endormi. Choix qui n'a jamais été regretté, c'est cette décision qui leur a permis de retrouver une place à la tête d'un nouveau Royaume en tant que Duc et Duchesse Da Orta.


Terres

Fertiles et riches, ces terres sont le cœur économique du royaume. Leur ouverture sur les riches provinces du sud par la Mer d'Or leur permet en effet d'importer de grandes quantités de produits d'orient tel que la soie, les épices, des esclaves et même des connaissances. Jusqu'à présent, aucune terre ne peut prétendre rivaliser avec la richesse des seigneurs da Orta.

C'est aussi une terre de mystère qui, en son sein, abrite la forêt d'Eliandre, terre natale et antique royaume des elfes avant qu'elle ne soit ravagée par les armées de Tilée. Malgré leur mépris pour les superstitions des temps anciens et leur passion pour les sciences modernes, bien rares sont ceux qui oseraient s'aventurer en Eliandre. Et d'ailleurs, aucun seigneur ne réclame cette forêt comme la sienne.

Le Climat y est plutôt chaud, on ne définit en cette région que deux saisons, mais ils ne connaissent pas les rudes hivers des terres Rosen.


Lois propres
  • Loi n°1 : Farah met en place la primogéniture féminine.
    => Il faut savoir qu'il est facile pour un Duc ou une Duchesse d'évincer son conjoint.
  • Loi n°2 : Toute fille du couple ducale passe l'année précédant son mariage au Harem da Orta. Toute fille da Orta entrant au harem se voit confié un jeune félin à peine âgé de de quelque semaine (donc pas encore sevré). Elle doit veiller sur lui comme elle veillerait sur son futur bébé.
  • Loi n°3 : Tout fils du couple Ducal entrant dans les l'armée ou dans les Ordre renonce de facto au titre Ducale.
  • Loi n°4 : Dans les familles nobles, l’adultère est autorisé pour la personne régnante mais pas pour le conjoint. En cas d'infidélité le conjoint se fait répudié (Enfermé au Couvent ou au Monastère).


Personnages vivant sur leurs terres
  • Farah Da Orta (Duchesse Da Orta)
  • Nàhiya Da Orta (Fille ainée de la Duchesse, Heritère du titre et des terres)
  • Stanislas Korhonen (Epoux de Farah Da Orta)


  • Cyrielle de Moléra (Baronne de Moléra, vassale Da Orta) PJ


Dernière édition par Le Trône le Ven 22 Juil - 11:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://agesombre.forum-pro.fr

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Grandes familles d'Alérias   

Revenir en haut Aller en bas
 
Grandes familles d'Alérias
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Grandes Familles romaine
» Descendants des grandes familles sorcières
» Grandes familles de Sang-Purs
» Lothíriel de Dol Amroth
» Les Grandes Familles de la basse noblesse.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Age Sombre :: Avant de se lancer dans l'aventure :: L'essentiel :: L'univers-
Sauter vers: