AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée

Partagez | 
 

 Population du Duché Hammersmark

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Le Trône
Grand Maître

Messages : 178
Date d'inscription : 30/03/2012

MessageSujet: Population du Duché Hammersmark   Mer 4 Oct - 12:57

Étienne Aubriot
PNJ-PLibre
Personnage

Prénom : Étienne
Nom : Aubriot
Surnom : L'Impartial
Date de naissance : 337
Age : 50 ans en 387
Origines : Ostréliande
Orientation sexuelle : Hétérosexuel
Situation maritale : Marié à Marguerite Pomard (355-en vie)
Enfants :
Avec Marguerite Pomard:
A discrétion du joueur.

Lieu de vie principal : Prévôté d'Hammerstadt
Statut social : Prévôt d'Hammerstadt
Allégeance : Duché d'Hammersmark et population d'Hammerstadt.





Physique
.
Caractère


De taille moyenne, Etienne a les yeux noisette de sa mère. Son visage est marqué par les rires et sourires ayant traversé sa vie. La chevelure est grisonnante, les tempes trahissant les soucis et intenses réflexions connues dans sa vie, mais originellement il était brun, là encore comme sa mère.

Homme intelligent d'une parfaite droiture morale, on lui prête quelques débordement et folies de jeunesse comme pour tous les étudiants, grands consommateurs d'alcool et de filles devant l'éternel, mais une fois homme il est impossible de lui trouver quoique ce soit a reprocher: il n'accepte jamais ce qui enfreint la Morale ou la Loi, est un infatigable travailleur qui a efficacement organisé le guet de la ville et qui semble toujours avoir deux coups d'avance sur ses adversaires.


Histoire

Tout a commencé dans un couvent d’Ostreliande, une jeune femme fort belle mais qui n’était pas de noble naissance vint y accoucher, cherchant la protection des Sœurs de l’Aube alors qu’elle devait affronter la maternité et ses dangers. Charlotte Aubriot était son nom, et elle mit au monde un fils, Hughes. La jeune femme ne semblait pas du royaume, mais venir de la principauté de Boileau. Elle fut cependant accueillit par les Sœurs et quand elle quitta le couvent avec son enfant, celles-ci l’aidèrent en lui offrant une bourse bien remplie qui permit à la jeune femme de descendre jusqu’à Hammerstadt, ou elle prit emploi de chambrière dans une auberge de la capitale : Les manières élégantes et le visage délicat de Charlotte lui permirent de trouver emploi dans l’auberge la plus réputée de la capitale, celle qui accueillait tous les grands marchands de passage, mais aussi des militaires important qui ne pouvaient loger au château lors des grandes revues de troupes. Cela lui offrait un environnement relativement sécurisé pour élever son fils, un établissement de qualité ne pouvant tolérer toute inconduite envers ses clients et son personnel.

Pendant une dizaine d’années, Hughes se contenta d’apprendre au contact des voyageurs, alors que sa mère se faisait courtiser par l’aubergiste bien plus âgé qu’elle mais veuf. Quand elle céda à ses avances et l’épousa, le jeune homme de quatorze ans décida de s’enrôler dans une compagnie de mercenaires, et il parcourut le monde.

Durant ses voyages, il constata non sans surprise qu’il ressemblait beaucoup aux princes Boileau, ce qui lui fit imaginer qu’il était le bâtard du prince régnant et non d’un frère de celui-ci, mais surtout il amassa une belle réputation, prenant la tête d’une compagnie, et une grande fortune.

Courtisé par nombre de femmes qui trouvaient Hughes séduisant, mais n’ignoraient pas sa bourse bien remplie car peu de mercenaires étaient aussi bien équipés, l’homme de vingt-cinq ans surprit tout le monde en épousant Perrenette, une orpheline devenue prostituée qui lui avait offert ses premières expériences et qu’il décidait d’épouser malgré le fait qu’elle avait dix ans de plus que lui et déjà trois filles en bonne santé, dont une faisait le métier, sur huit grossesses.

Ravie d’éviter son destin a ses deux plus jeunes filles, Perrenette suivit sans hésiter Hughes jusqu’à Hammerstadt ou il racheta les parts de sa belle-famille afin que sa mère, devenue veuve, puisse garder l’auberge. Perrenette se révéla une excellente cuisinière, l’auberge devant ainsi réputée non seulement pour sa qualité mais aussi pour sa cuisine, alors qu’Hughes veillait à l’éducation et aux mariages des trois filles puis de ses quatre enfants.

Etienne fut l’ainé des enfants Aubriot. Il ne connut guère sa sœur aînée qui séduisit et épousa un esclavagiste amassiate de passage alors qu’il était encore dans le ventre de sa mère, mais il fut cajolé et aimé par ses deux autres sœurs aînées, Berthe et Henriette dont il vit les mariages avec de petits mais respectables artisans, mais était bien trop jeune pour en garder souvenir.

L’enfant se souvenait par contre fort bien que leur père leur enseignait a lui et ses frères, Jean et Pierre, le maniement des armes et le combat à mains nus afin de les protéger, alors même qu’il leur offrait de riches études, espérant ainsi que le nom Aubriot devienne respectable et respecté, pendant que leur sœur, Huguette, suivait les enseignements des Sœurs de l’Aube au couvent.

La famille Aubriot étant devenue respectable par le mariage des sœurs aînées et son comportement à la tête de l’auberge, Etienne n’eut aucun mal à se faire accepter à l’université tandis que Jean prenait la succession de l’auberge et Pierre rejoignait l’armée ducale.

L’université d’Hammersmark était spécialisée dans les sciences et le droit, au contraire de la grande université d’Hamaqa qui seule enseignait la théologie du Culte de l’Aube.

Les universités furent toujours des lieux de savoir mais on ne réunit pas la jeunesse lettrée, et aux parents suffisamment fortunés pour payer les cours, en un seul endroit sans que cela ait des conséquences : les universités étaient propices aux débordements alcoolisés dégénérant parfois en émeute, aux manifestations et revendications politiques lors de grèves.

Hammersmark connu une grève terrible en 360 après que le Dux von Hammersmark eu réprimé une émeute estudiantine, le guet ayant tué une dizaine d’étudiants, tandis que la justice avait été fort sévère, le prévôt ayant condamné plusieurs étudiants à mort.

Face à ces violences, Etienne décida d’abandonner ses études d’arts libéraux pour débuter des études de droit. Il se fit vite remarquer par un sens aigu de la justice et de la probité et lorsqu'il quitta l'université pour exercer, bien vite il se construisit une clientèle qui recherchait un homme de confiance. C'est ainsi, alors qu'il avait trente quatre ans, qu'il rencontra celle qui allait devenir son épouse: Marguerite Pomard:

La famille Pomard était endeuillée, le couple ayant succombé à la maladie, un de ces drames qui ne fait nul différence entre les pauvres et les riches. Et la famille Pomard l'était, riche, puisqu'elle assurait à Hammerstadt l'essentiel de son approvisionnement en produits de Rindaya dont le cidre de Yamm. Cependant le père Pomard avait eu deux épouses et les enfants de la première épouse refusaient de partager l'héritage avec Marguerite, profitant de l'absence de testament. Voyant l'absence de dote, le fiancé de Marguerite rompit ses fiançailles avec la jeune femme de seize ans.

Effrayée a l'idée de finir réduite a la mendicité, elle se tourna alors vers Etienne qui prit sa défense, et la logea dans l'auberge familiale pour la durée du procès, qu'il gagna. Cependant la jeune femme multiplia les tentatives pour séduire son avocat et, deux ans après leur rencontre, il accepta de l'épouser, devenant rapidement père.

Lorsque Maximiliam von Hammersmark devint Dux, il décida de congédier le prévôt de la ville :

Si la plupart des prévôtés du royaumes sont des charges à acheter, il s'agit d'une charge élective dans les villes du Royaume. Mais le prévôt étant chargé d'organiser l'élection toutes les cinq années, il était courant que celle-ci soit truquée, parfois même avec l'aval du Dux. Maximilian mit fin à cela en faisant organiser l'élection par l'Intendance du château, espérant que le candidat victorieux permettrait d'assainir la ville, gangrénée par la corruption et le crime depuis la disparition du Dux Hans.

Puisqu'il s'agissait de la première élection libre depuis bien longtemps et qu'il avait une réputation d'honnêteté, Etienne Aubriot décida de se présenter: Avec surprise, il obtint une très large majorité et fut élu prévôt d'Hammersmark pour cinq ans.

Avec l'appui ducal, Etienne se démarqua rapidement en réduisant la criminalité et la mendicité de façon spectaculaire, avec une réorganisation des hospices pour les plus démunis, repoussant les prostituées dans des maisons closes, mais aussi en nettoyant la ville au propre, avec une nette réduction de l'insalubrité, comme au figuré: allant jusqu'à faire condamner un frère pour tentative de corruption lorsque celui-ci avait cherché à nuire à un rival en profitant de la position de son frère.

Aujourd'hui la réélection libre d'Etienne Aubriot ne fait aucun doute et le Dux sait qu'il peut compter sur lui pour mener les affaires judiciaires. Il hésite cependant à le faire entrer dans les arcanes du Secret Ducale, ne lui révélant que fort peu de choses.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://agesombre.forum-pro.fr
 
Population du Duché Hammersmark
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Eugénisme et agenda mondial de dépopulation
» le duché de Touraine sur Wiki
» Cap-Haitien: La population du bidonville Shada reclame des latrines publiques
» Haitian Population: Sick and Tired but Still an Asset‏
» AVIS à la population estudiantine.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Age Sombre :: Avant de se lancer dans l'aventure :: Les personnages :: Personnages libres :: Peuple-
Sauter vers: